Fundazione | Università di Corsica
Attualità
Fundazione  |
Attualità

Retour sur le parcours Custruì avec les sieurs Guidoni Miniconi & Simoni


U so percorsu

Retour sur le parcours Custruì avec les sieurs Guidoni Miniconi & Simoni
Ce fut donc un Custruì drôlement exceptionnel qui s’est déroulé le 28 novembre, grâce à la complicité de Graziella Luisi, maître de conférences associée en économie, qui nous a aidé à penser et organiser le débat.

Les étudiants ont d'abord pu prendre connaissance des parcours de chacun de nos invités.

Guillaume Guidoni a fondé il y a 5 ans, après une carrière dans la finance de marché, le cabinet de conseil en analyse économique Gécodia. Ce jeune économiste au parcours impressionnant (Polytechnique, les Ponts), anime également le blog Corse-économie  qui livre des analyses de macro-économie extrêmement précieuses pour la compréhension du fonctionnement (et des dysfonctionnements) de notre économie.

Jean-André Miniconi a lui aussi débuté son parcours professionnel dans le monde de la finance. En 2001 il rachète l’entreprise familiale. Celui qui se décrit comme « risquophile » acquiert ensuite 2 autres entreprises en grande difficulté, et  fonde ainsi le groupe Miniconi.  Il assure aussi la fonction de Président du syndicat patronal  CGPME Corsica.

Sébastien Simoni est le fondateur de Webzine Maker  et de Good Barber. Cet ancien élève de l’Università di Corsica est également à l’origine du CampusPlex à Ajaccio, un open space créatif et innovant, hébergeant 3 éditeurs internet. 
 

A so visione di u sviluppu

Retour sur le parcours Custruì avec les sieurs Guidoni Miniconi & Simoni
Les échanges se sont structurés autour d’une question : « Quel développement économique pour la Corse ? »

Bien qu’ils évoluent dans des sphères économiques différentes, nos trois intervenants convergeaint sur de nos nombreux sujets. Leurs conseils aux étudiants, potentiels futurs entrepreneurs se rejoignaient, à savoir la nécessaire curiosité pour toujours regarder vers l’avenir et trouver les opportunités qui peuvent permettre de se lancer. Pour Jean-André Miniconi « Si l’on pense avoir une bonne idée, il faut se lancer : vous avez en vous des ressources que vous ne soupçonnez pas encore! », et Sébastien Simoni de compléter, en conseillant d’aller « vers des marchés plus nouveaux, qui ont moins de barrières et sur lesquels il est plus facile d’innover ». Et bien que l’état actuel du marché du travail pousse de plus en plus de jeunes à se diriger vers l’entrepreneuriat, en faisant donc un domaine concurrentiel, Guillaume Guidoni les encourage et les guide encore  « n’ayez pas peur de prendre des risques et d’échouer , on apprend toujours de ses échecs", et précise, soyez des assembleurs : le secret de la création de valeur est au croisement des compétences !"
.

Egalement évoquées par notre trio, les difficultés liées aux ressources humaines, souvent véritable frein au développement économique insulaire.
Jean-André Miniconi évoque souvent des résistances au changement "des entreprises meurent parce qu'elles ont refusé de changer...
Sébastien Simoni rappelle que bien que des diplômés de l’Università di Corsica aient été embauchés chaque année au sein du CampusPlex, (il a d’ailleurs souligné que son entreprise n’aurait pu voir le jour si l’Université n’avait pas existé), les entreprises qui en font partie doivent également aller recruter au-delà de nos frontières pour satisfaire leurs besoins. Ils ont ainsi embauché entres autres des jeunes Allemands, Espagnols ou encore Italiens, faisant du CampusPlex un lieu où sont représentées pas moins de 8 nationalités, capable de conduire une stratégie de marketing très internationale.
Quant à 
Guillaume Guidoni, il regrette parfois un manque d'anticipation sur les secteurs à fort potentiel, en prenant notamment des exemples du côté de l’agro-alimentaire  : loin d'être anecdotique, il évoque l'explosion du cours (boursier) de l’amande ces dernières années, et le potentiel développement de productions d’amandiers pourrait se révéler très stratégique... à condition de réunir les RH et le foncier nécessaires.

A cette problématique des ressources humaines se couple celle du manque de recherche et développement. Guillaume Guidoni a mis en avant la nécessité d’un plan massif de R&D pour la Corse, qui s’élèverait à 200 millions d’euros par an. Face à ce souhait, les chiffres du budget FEADER pour la R&D : 20 millions d’euros pour la période 2015-2020, ce qui semble toujours loin du compte donc...

Le croisement de ces différents profils a permis aussi de mettre en avant une Corse qui a du potentiel pour de la production physique et immatérielle. D’une Corse dynamique et innovante. Et l’une des clés du succès est certainement dans le message lancé en conclusion aux étudiants « Ayez confiance en vous ! ». 
GRAZIELLA LUISI | Mise à jour le 01/12/2014
Dans la même rubrique
Du jeudi 18 octobre 2018 au dimanche 21 octobre 2018 Chaire Esprit méditerranéen Paul Valery - Session exceptionnelle - Octobre 2018
Du mardi 10 juillet 2018 au vendredi 07 septembre 2018 à 18h00 [Squadra] On recrute pour 2018-2019 ! Un alternant en marketing
Du lundi 09 juillet 2018 au vendredi 27 juillet 2018 à 18h00 [Squadra] On recrute pour 2018-2019 ! Un alternant en graphisme
Du mardi 17 avril 2018 à 14h00 au jeudi 19 avril 2018 à 20h00 CHAIRE ESPRIT MEDITERRANEEN PAUL VALERY PROGRAMME 2018